La jeune startup Eco-Tech-Ceram du laboratoire PROMES (CNRS et Université de Perpignan) reçoit le prix du concours mondial de l'innovation des mains du Président François Hollande.

Eco-Tech Ceram : des déchets industriels au secours de la transition énergétique !

Dans le cadre du concours mondial de l'innovation, la startup va développer en 2 ans une application modulaire de stockage thermique originale pour un budget global de 3 millions d'euros. Antoine Meffre, initialement doctorant de l’Université de Perpignan au sein du laboratoire PROMES (CNRS et Université de Perpignan), a reçu des mains du Président François Hollande le prix de la 2ème phase du concours pour le compte d'Eco-Tech-Ceram et des partenaires du projet (PROMES, le groupe industriel ADF et ARMINES-Mines de Douai).

Le stockage de l’énergie est un défi majeur de la transition énergétique. Pour relever ce défi mondial, le laboratoire PROMES (CNRS et Université de Perpignan) a initié et développé depuis 6 ans une démarche originale qui consiste à utiliser des déchets industriels pour fabriquer des matériaux de stockage. Ces travaux, financés par l'Agence Nationale de la Recherche, permettent ainsi de valoriser des déchets amiantés, des laitiers sidérurgiques, des cendres volantes et autres mâchefers. Outre le fait que le gisement en déchets industriels est énorme, cette voie offre une nouvelle vie à la matière très valorisante. L'usage de ces céramiques recyclées comme matériau de stockage permet de se rembourser rapidement de l'énergie nécessaire pour traiter le déchet. Sur le plan commercial, ces céramiques recyclées coûtent de 100 à 1000 fois moins cher que les céramiques de synthèse actuelles !
Antoine Meffre a ainsi créé la société Eco-Tech-Ceram à partir des résultats de recherche du laboratoire afin d'assurer le transfert de technologie et le développement industriel de la filière innovante.

Le concours mondial de l’innovation

En 2013, le Premier ministre a initié un concours mondial d’innovation avec le soutien du programme d’investis­sements d’avenir. L’objectif est de faire émerger les talents de l’économie française en identifiant et en accompagnant la croissance d’entrepre­neurs français ou étrangers dont le projet d’innovation présente un réel potentiel.

 

En mars 2014, ECO-TECH-CERAM avait déjà été lauréate de la première phase du concours mondial d’innovation (amorçage) et avait reçu une aide financière de 200 000€. En septembre 2015, sur la base des résultats obtenus, la jeune entreprise réitère son succès en devenant lauréate de la deuxième phase du concours (levée de risque).

Source: Service Communication de l'Université de Perpignan.